Après des nombreuses comparaisons des offres immobilières sur le marché, vous avez trouvé finalement la maison de vos rêves. Elle remplit tous les critères que vous recherchez et se trouve dans le quartier idéal. Même si vous êtes hâtes de passer à l’acte de vente, acheter une propriété ne s’agit pas d’une décision qui vous devriez prendre sur un coup de tête. De nombreux facteurs doivent – être analysés dans l’achat d’une habitation, bien que ce genre d’investissement demande un investissement important. Il est indispensable alors d’éviter certains pièges à l’achat immobilier.

Pour une vente de logement sans intermédiaire

Afin de réussir la vente d’un immobilier entre particuliers, des garanties palpables sont indispensables surtout lors de la signature de l’avant-contrat. Pour cela, l’acheteur doit vérifier certains points :

  • Avant de conclure un contrat de vente avec le vendeur, l’acheteur doit vérifier la situation juridique du vendeur. Est-ce qu’il s’agit d’une résidence principale d’un couple en instance de divorce ou d’un bien avec un litige en cours. Si la vente concerne un appartement, il faut s’assurer qu’aucun obstacle ne se présente à la réalisation de la vente en ce qui concerne les dispositions de règlement de copropriété. S’il s’agissait d’une propriété qui présente un litige en cours, le recours en justice peut prendre des années.
  • Vous devriez bien connaître également le quartier, car en achetant un logement, vous achetez également un emplacement. Il est primordial d’effectuer des recherches sur la qualité des écoles, les problèmes de zonage à venir et le niveau de criminalité. Tous les endroits de la banlieue ne sont pas idéaux pour vivre.

Soyez attentif aux vices cachés et les malfaçons

Il se peut que vous ne remarquiez pas les vices cachés et les malfaçons qu’une fois le bien acheté. La solution est de planifier plusieurs visites ou faire recourir au service d’un expert. En particulier, le vendeur est tenu de divulguer tous les «vices cachés» («vizi occulti») de la propriété. Si le vendeur omet de divulguer les vices cachés, il est possible pour un tribunal d’annuler la vente ou, à tout le moins, de réduire le prix payé par l’acheteur.

En tant que telle, la loi prévoit que les acheteurs se protégeront dans le contrat de vente contre les défauts qu’ils ne pourraient probablement pas évaluer avant l’achat. En tant que tel, le terme “vice caché” est souvent utilisé dans les clauses de garantie d’un contrat de vente, de sorte que l’acheteur puisse récupérer les dommages causés au vendeur si des défauts se présentent dans le bien après la vente.

Essayer de ne pas dépasser votre budget déjà prédéfini

La plupart des acheteurs préfèrent choisir des propriétés plus attrayantes et plus coûteuses que leur budget. Tomber dans ce piège peut faire dérailler vos finances futures. Même si c’est la nature humaine d’aspirer à plus que ce que nous pouvons nous permettre, il faut résister au désir. Dépasser votre budget vous expose à des chocs financiers potentiels avec des paiements plus importants, des taxes foncières élevées et plus encore.