Le nombre de logements mis en chantier en 2019 devrait être proche de 400.000 comme l’année dernière. Apparemment, ce marché fait preuve de résistance, notamment du côté des maisons. Depuis le début de l’année, les permis de construire, les mises en chantier pour les logements collectifs sont en léger recul. Toutefois, les dernières prévisions de la Fédération Française du Bâtiment ou FFB précisent que la fin de l’année s’annonce mieux orientée.

Rebond des maisons dans le neuf

En 2018, dans le neuf, un recul du marché de 11% a été constaté. Cette chute a sans doute été causée par la suppression de l’APL accession et par la réduction de moitié de la quotité du Prêt à taux zéro PTZ neuf en zones B2 et C. Pour cette année, un redressement progressif semble à l’œuvre. Fin juillet par exemple, une hausse de 4,7% a été relevée par rapport au résultat du début de l’année et une petite hausse de 1,3% sur les trois derniers mois.

2019 : pas de baisse des mises en chantier

Après avoir revu en hausse ses prévisions, la FFB estime que le nombre de logements mis en chantier devrait rester proche de 400.000 pour cette année contre -4,5 % initialement prévue. En cette période pré-électorale des municipales de 2020, ce constat est assez rassurant. Cette situation est profitable pour nombreux, mais attendons de constater réellement la réalité du marché des mises en chantier dans les prochains mois qui suivent.

Apport personnel en baisse

Alors que les banques n’ont jamais été aussi conciliantes pour accompagner les jeunes primo-accédants dans leur projet de faire construire leur maison, il se trouve que la baisse des taux d’emprunt porte ce rebond. Le Crédit Logement-CSA a observé qu’au deuxième trimestre 2019, les acquéreurs d’un logement neuf ont bénéficié en moyenne d’un taux d’emprunt de 1,33% et leur apport personnel n’a jamais été aussi bas, en atteignant moins de 15% du montant de l’acquisition.

PTZ et PLF 2020

Est-ce que 2019 sera la dernière année avec un PTZ dans le neuf en zones B2 (péri-urbaine) et C (rurale) ? Cela reste encore sans réponse, car il faudra attendre jusqu’en 2020 pour tout confirmer. Jusqu’à ce jour, l’union des promoteurs, constructeurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) reste toujours confiante sur le rétablissement de l’APL accession et s’attend aussi à ce que le PTZ en zones B2 et C ne connaîtra pas une fin pour cette année 2019. Quant au PLF, Julien Denormandie, le ministre en charge du logement, prévoit le maintien d’une aide à l’accession pour les constructions neuves dans les zones les plus rurales. Avec les discussions autour du projet de loi de finances pour 2020, la réponse est attendue très prochainement.